Apprenez à dire non et reprenez le contrôle de votre vie !

Temps de lecture : 3 minutes

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation où on vous demandait quelque chose, où vous n’aviez aucune envie de faire cette chose, mais que vous avez malgré tout dit oui?

La plupart d’entre nous (pour ne pas dire tous) sommes passé par là. Et il est même fort à parier que cela vous est encore arrivé il y a peu.

Savoir dire non est une des compétences centrales du développement personnel. Non seulement elle touche tout le monde, mais elle est utile dans tous les domaines : Gestion du stress, gestion du temps, affirmation de soi, capacité relationnel, etc… Voyons ça de plus près !



Pourquoi on n’arrive pas à dire « non » ?

Dans la plupart des cas, on ne dit pas non afin de préserver la relation que l’on a avec la personne.

Dans le cadre du travail, on ne refusera pas de faire des heures supplémentaires, car nous avons peur qu’en refusant on se retrouve à pointer au chômage.

Dans le cadre familial, on ne refusera pas de garder les enfants de notre sœur, alors qu’on a encore une montagne de travail, car on a peur qu’elle nous en veuille.

Dans le cadre social, on ne refusera pas de prendre un dernier verre ou une cigarette, parce qu’on a peur de passer pour un rabat-joie et qu’on ne nous invite plus aux soirées.

Je grossi un peu les traits, mais vous voyez l’idée !

Savoir dire non en préservant la relation

Puisque la raison principale de la peur de dire non est basée sur la peur de voir la relation se détériorer, il nous suffit d’apprendre à dire non tout en préservant la relation ! En voici les 6 étapes :

1. Vérifier votre compréhension

La communication, c’est le fer de lance de la préservation de la relation. Et ça commence par s’assurer qu’on a bien compris la demande de la personne. A-t-on bien compris les délais? les détails de la demande? Est-ce que le « petit service qui ne prendra que 5 minutes » n’est pas plutôt un « gros service qui va vous prendre une heure »? Assurez-vous de tout ça en reformulant la demande et en la faisant préciser au besoin.

2. Reconnaitre le bien-fondé de la demande

Préserver la relation, c’est aussi admettre que certaines choses qui peuvent avoir assez peu d’importance pour nous, peut en avoir énormément pour les autres. Ainsi, après avoir compris l’ampleur et l’importance de la demande pour notre interlocuteur, il faut également respecter son ressentis, en lui montrant que vous comprenez l’enjeu.

3. Verbaliser le non

Un refus doit être exprimé clairement et distinctement. Il doit naitre par la parole. Ne tournez pas autour du pot, dite simplement « je suis désolé, mais ce n’est pas possible ».

4. Donner une explication authentique

Il ne s’agit pas ici de se « justifier pendant 2 heures ». Mais de montrer qu’on respecte la personne en face de soi en étant sincère. Vous avez trop de travail que pour en accepter davantage? dites-le. Vous n’avez pas envie de sortir avec les amis aujourd’hui? Dites-le.

5. Faire de l’empathie

Reconnaissez la personnes qui est en face de vous, ses émotions et sentiments face à votre refus.

« Je suis désolé je comprends que tu ais besoin de trouver quelqu’un pour s’occuper de ce dossier, mais actuellement j’ai déjà beaucoup de travail et n’ai pas de temps à consacrer à autre chose »

« Je comprends que vous vouliez qu’on se voie à cette soirée, j’ai aussi très envie de vous revoir mais ce n’est malheureusement pas possible pour moi. »

6. Rechercher une solution

Enfin, la meilleure manière de montrer votre bonne volonté vis-à-vis de votre relation, c’est de tenter de trouver une solution. Cela montre que vous reconnaissez le problème et que même si vous n’avez ni le temps ou l’envie d’acquiescer à la demande, vous souhaitez aider l’interlocuteur.

« Je suis désolé, je comprends que tu ais besoin de trouver quelqu’un pour s’occuper de ce dossier, mais actuellement j’ai déjà beaucoup de travail et n’ai pas de temps à consacrer à autre chose. Mais peut être pourrais-tu demande au stagiaire de t’aider? »

« Je comprends que vous vouliez qu’on se voie à cette soirée, j’ai aussi très envie de vous revoir mais ce n’est malheureusement pas possible pour moi. Mais ce que je vous propose c’est de remettre ça à une prochaine fois, on pourra prendre l’apéro chez moi ! »


A vous maintenant !

Prenez une feuille et repensez à une situation où vous n’avez pas su dire non.

Cela peut être quand on vous donner du travail en plus alors que vous étiez déjà débordé, quand on vous a proposé une sortie alors que vous voulez rester chez vous, ou encore quand on vous a demandé un énième service et que vous êtes venu malgré que vous n’aviez pas le temps.

L’avantage en faisant cet exercice, c’est que vous allez développer une habitude à utiliser les bons schémas pour savoir dire non. Et vous serez plus à même de vous affirmer quand une situation similaire se présentera.

Laisser un commentaire