Le stress, une mauvaise chose?

Temps de lecture : 4 minutes

Le stress est un phénomène auquel nous devons tous faire face. Et nous le vivons tous de manière différente. Pourtant, une chose revient souvent, c’est que le stress est quelque chose de « mauvais » qu’il faut « combattre ». Mais est-ce vraiment le cas? Voyons ça !


Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de cette chose qui, peut être, te pourris l’existence : le stress. Pour être honnête, j’ai tellement de choses à dire sur le sujet que j’ai eu du mal à trouver comment en parler sans faire un article aussi long qu’un bouquin ! Et c’est récemment que j’ai entendu pour une énième fois cette expression « combattre le stress ».

C’est drôle parce que je ne me souviens pas avoir employé une seule fois le terme « combattre » et « stress » ensemble. Pourtant, c’est le sujet principal que j’ai abordé jusqu’à maintenant dans mes formations.

Généralement, j’emploie plutôt le terme de « gestion », voir « apprivoiser » son stress. Bien sur le fait que je travaille sur ce sujet depuis 3 ans maintenant n’est pas anodin, et je m’en vais du coup t’expliquer en quoi le stress n’est pas quelque chose qu’il faut combattre, mais qu’il faut gérer ! C’est parti !

Le stress du quotidien

Prenons quelques exemples de situation stressante que nous avons tous à peu près vécu :

  • Le fait de devoir prendre la parole devant la classe
  • Avoir une compétition sportive où il faut performer
  • Devoir prendre rendez-vous par téléphone
  • Se retrouver à l’extérieur en pleine nuit et entendre du bruit autour de soi

Il est fort probable que tu te retrouves dans au moins une de ces situations. Bien sûr, lorsque je parle de stress, je ne parle pas forcément d’un état où tu es en panique, à bégayer et à transpirer à grosse goute jusqu’à l’évanouissement. Le stress, comme les émotions, est vécu de manière très personnelle.

Prenons le premier exemple : prendre la parole devant la classe durant un examen oral. Il ne faut pas chercher longtemps pour se rappeler d’un élève de notre classe qui se décomposait littéralement une fois face à nous, alors que d’autres parfois s’emmêlaient juste les pinceaux dans leur présentation et finissait par exprimer un sourire nerveux tout en rougissant. D’autres encore, avait l’air de « performer » durant leur présentation, ils avaient même l’air plus motiver qu’en parlant normalement en groupe durant la récré. Est-ce que cela veut dire que ces derniers n’étaient pas stressés? Pas sûr !

Qu’est-ce que le stress?

Pour que tu comprennes ce qu’est exactement le stress, laisse moi te raconter ma petite histoire fétiche !

Imagine une savane. Une antilope s’abreuve à un plan d’eau. Tout est calme jusqu’à ce qu’elle entende un bruit dans les fourrées, derrière elle. Qu’est-ce qui se passe? On l’imagine assez bien relever la tête bien haute, les yeux et les oreilles dressées en direction du bruit. Le corps tendu, parcouru par une forte tension, l’adrénaline qui monte, elle est prête !

De deux choses l’une :

  • Soit il s’agit d’un prédateur, et dans ce cas elle va prendre la fuite
  • Soit c’est une autre antilope, et il pourrait éventuellement avoir une lutte pour le territoire

(ou évidemment, il pourrait ne rien se passer, mais ce n’est pas pertinent pour notre explication !)

Eh bien voilà ce qu’est le stress. C’est un système de défense. c’est un processus biologique qui produit une grande quantité d’énergie pour répondre à un agent stressant. Et à l’origine, comme nous pouvons le voir dans le règne animal, il n’y a que deux possibilités pour dépenser le stress : la lutte ou la fuite.

Le stress, vraiment mauvais?

Peut-on donc vraiment dire que le stress est quelque chose de négatif qu’il faut combattre? Pour moi, il parait évident que non. Mais si tu en doutes, encore laisse-moi te donner un autre exemple : Les compétitions sportives.

Imaginons deux athlètes sur la ligne de départ pour le 100m. L’un est nerveux, doute de lui, il tremble un peu, et ses jambes sont en coton (pas pratique pour courir, on est d’accord). Le second quant à lui est calme, il sautille sur place, d’une part pour s’échauffer, d’autre part pour dépenser une partie de cette énergie qu’il a en lui, car la tension monte, et l’adrénaline avec !

L’un comme l’autre sont donc dans la même situation, et ressentent une tension, une forme d’énergie en eux. Tu l’auras compris, ils ressentent chacun du stress. Mais chacun le ressent de manière différente.

Le premier semble être envahis par l’angoisse. L’angoisse d’être au centre d’attention de milliers de téléspectateurs peur être, ou encore la peur d’échouer dans sa performance. Beaucoup d’éléments entrent en jeu, mais ce qui est certains, c’est qu’il y a ici un problème de gestion !

Le second lui, semble confiant, sûr de lui, motivé à l’idée de peut-être battre son propre record, voir de décrocher la première place de podium. Il ressent le stress comme un carburant, et le moteur est prêt à foncer jusqu’à la ligne d’arrivée.

Dans cette situation, il est fort probable que ce dernier performe mieux que le second, même si celui-ci a peut être de meilleures capacités.

Tu l’auras compris, le stress est un carburant. Et c’est à nous à apprendre à le gérer, à l’utiliser pour non seulement ne plus se retrouver en difficulté lorsqu’il nous envahit, mais mieux encore à nous dépasser lorsque c’est nécessaire !

Comprendre pour mieux gérer

Pour moi, tout problème doit d’abord être compris pour pouvoir être correctement réglé. Donc si le stress est un problème, alors il est important de comprendre ce qu’il est et son fonctionnement pour pouvoir apprendre à le gérer, et même à l’utiliser !

En ce qui concerne la gestion du stress, je t’invite à aller consulter ces articles où j’aborde des techniques qui te permettront d’y arriver ! Je te conseille notamment celui sur la visualisation !

Sur ce, je te dis à la prochaine ! 😉

Laisser un commentaire